puce_flech_1_.jpgLa non-maîtrise des opérations d'élimination des déchets de tout type a conduit à la multiplication des décharges anarchiques dans des lieux inappropriés (oueds, sebkhas, zones agricoles, carriers abandonnées…). Cet état de faits a abouti à la pollution des écosystèmes et des ressources naturelles, et à la dégradation du cadre de vie dans les zones limitrophes (odeurs nauséabondes, prolifération des insectes, émissions de gaz…).

puce_flech_1_.jpgPour pallier à ces problèmes et  dans le cadre de la protection des écosystèmes et d’amélioration des conditions de vie dans les villes,  l’ANGed a élaboré un programme pour la fermeture et la réhabilitation des décharges anarchiques dans les zones visées par le programme des décharges contrôlées et des centres de transfert (gouvernorats de Bizerte, Nabeul, Sousse, Monastir, Kairouan, Sfax, Gabes, Médenine et l'île de Djerba), et ce sur la base des études effectuées à cet effet.
Composantes du programme
Le programme de fermeture et de réhabilitation des décharges anarchiques comporte les interventions suivantes :

puceorange.jpgLa fermeture et la réhabilitation de 9 grandes décharges anarchiques : «La Cimenterie» à Bizerte, «El-Kantara» à Djerba, «Ghar Ettfal» à Nabeul, «Beni Wael» à Hammamet, «Ezzouhour» à Sousse, «Rmila» à Hammam Sousse, «Gazzeh» à Monastir, «Dissa» à Gabès et «Thyna» à Sfax ;

puceorange.jpgLa fermeture et la réhabilitation des petites et moyennes décharges anarchiques (environ 140), l'amélioration de l'état actuel des décharges municipales et la participation à l'élimination des points noirs dans les villes ;

puceorange.jpgA cet effet, une enveloppe de 18 millions de dinars a été incluse dans le 11ème Plan de Développement, dont 10 millions de dinars financé par la Banque Mondiale.
 

 

 

 

Publications

publication.jpg

Galerie photos

galphoto.jpg

Colloques et Séminaires

colloque.jpg

Galerie videos