L'Agence Nationale de Gestion des Déchets ANGed lancera, au cours du mois de mars 2012, une large campagne de vulgarisation dans 5 gouvernorats (Gabes, Sidi Bouzid, Nabeul, Béja et Monastir) pour la prévention contre la constitution d'un nouveau stock de pesticides périmés.

Un bureau d'étude tunisien a été désigné pour mener cette campagne.

Cette campagne, qui durera 9 mois, est l'une des composantes du Programme Africain pour l'Elimination des Stocks de Pesticides Périmés PASP en Tunisie.

Dans ce cadre, une réunion a été tenue le 12 mars 2012 entre le directeur général de l'ANGed et une délégation conjointe des structures de financement, conduite par MM. Garry Charler, représentant de la Banque Mondiale (BM), et Zacharie Mechali de l'Agence Française de Développement (AFD), a permis de discuter des moyens permettant de réaliser les objectifs de ce programme et de lutter contre la constitution de ces stocks.

Le PASP se poursuivra en Tunisie jusqu'à juin 2012 pour ce qui est de la composante d'élimination des pesticides recensés, laquelle est financée par la BM avec un don estimé à 4 million de dollars. La prévention de la constitution d'un nouveau stock de pesticides périmés qui se poursuivra jusqu'à juin 2013 est financée, quant à elle, par l'AFD moyennant un don évalué à 800 mille euros.

Depuis le lancement du programme PASP en 2005, près de 1280 tonnes de pesticides périmés ont été recensées en Tunisie.

Réparties entre 205 dépôts dans les différentes régions du pays, ces quantités ont été collectées et emballées avant d'être exportées en vue de leur traitement, à l'étranger, dans des incendiaires spécialisés.

Cette réunion a été l'occasion de présenter les différentes mesures prises pour renforcer les cadres réglementaire et institutionnel relatifs à la gestion des opérations d'utilisation et de commercialisation des pesticides.

L'objectif est de consolider les compétences nationales en matière de gestion des produits chimiques en général et des pesticides en particulier. Les mêmes données présentées au cours de la réunion ont également permis de prendre connaissance des mesures préventives décidées afin d'éviter la constitution d'un nouveau stock de pesticides périmés.

Parmi ces mesures, il y a lieu de citer la formation de 360 cadres dans les différents départements publics concernés et les ONGs partenaires dans l'exécution de ce programme.

Publications

publication.jpg

Galerie photos

galphoto.jpg

Colloques et Séminaires

colloque.jpg

Galerie videos