logo2.gif Cadre général
Dans le cadre de la protection de l’environnement et l'amélioration de l’esthétique des villes et dans le souci de maîtriser le phénomène d’empiètement des terrains nus, des terres agricoles, des carrières abandonnées et des aires naturelles (sebkhats, forêts, oueds, plages…) en afin d'éviter la création des décharges anarchiques de tous types des déchets (les déchets de démolition et de construction et des jardins).

Malgré l’initiative de certaines communes de réaliser des campagnes de propreté de temps à autre, ces décharges ne tardent pas à réapparaître et sont devenues des ‘points noirs’ atteignant à l’esthétique et l'imagede la ville. 
 
anged11.jpg anged12.jpg anged10.jpg
puce_flech_1_.jpgLa prolifération des décharges anarchiques est due aux causes suivantes :

puceorange.jpgAccroissement des travaux de construction et de restauration comme du à l’expansion urbaine continue ;

puceorange.jpgAbsence de décharges aménagées et spécifiques pour ces déchets en nombre suffisant ;

puceorange.jpgAbsence de contrôle et de suivi minutieux des chantiers de construction ;

puceorange.jpgIgnorance des caractéristiques et des impacts négatifs de ces déchets sur le milieu. 
logo2.gif Quantités et sources 
Une étude pilote sur la gestion des déchets de démolition et de construction dans les zones du Grand Tunis, Sousse et Sfax a été élaborée en 2004. Ces zones sont des régions à expansion urbaine continue avec ce qui l’accompagne d’accroissement des activités de construction et d’urbanisation.

puce_flech_1_.jpgLes quantités de ces déchets dans ces zones sont estimées comme suit :
 
puceorange.jpgGrand Tunis : 820000 m3 environ ;

puceorange.jpgGouvernorat de Sousse : 125000 m3 environ ;

puceorange.jpgGouvernorat de Sfax : 120000 m3 environ. 
 untitled_1.jpg
 
puce_flech_1_.jpgLes déchets de démolition et de construction sont générés par les chantiers de construction et travaux publics suivants :

puceorange.jpgHabitats neufs (réalisation et aménagement)

puceorange.jpgRéhabilitation de logements

puceorange.jpgTravaux d’assainissement

puceorange.jpgActivités industrielles

puceorange.jpgBureaux et autres activités

puceorange.jpgDémolition de la médina

puceorange.jpgTravaux de parkings autos 

puce_flech_1_.jpgLe taux de déchets produits par les chantiers de construction de logements neufs est de 45% ; celui des travaux publics (voiries et assainissement) est de 37%.
logo2.gif Gestion actuelle
puce_flech_1_.jpgAbsence de décharges municipales aménagées et réservées en nombre suffisants (intermédiaires ou finaux) ;
puce_flech_1_.jpgLes déchets de démolition et de construction sont le plus souvent déversés sans tri préalable des substances dangereuses dans des décharges anarchiques (dépassant les 82%) qui sont généralement des terres agricoles, des terres nues, des carrières abandonnées, ou aires naturelles comme les sebkhats, les forêts, les oueds et les plages…; 
puce_flech_1_.jpgAbsence de contrôle et de suivi minutieux des chantiers de construction et absence des entreprises privées de transport ;
puce_flech_1_.jpgManque de ressources vouées à la gestion de ces déchets chez les communes, ce qui fait que leur gestion par celles-ci se contente de quelques campagnes exceptionnelles de propreté ou dans le cadre de la journée nationale de propreté et de préservation de l’environnement ;
puce_flech_1_.jpgIls sont parfois réutilisés comme remblais pour certaines zones marécageuses dans les rues, ou pour les oueds et les sebkhas sans étude préalable des impacts sur l’environnement, surtout s’ils sont rejetés dans des zones humides ou à haute salinité et contenant des substances dangereuses.
 
 untitled1.jpg
 
 untitled2.jpg
 
logo2.gif Système proposé
pusvert.jpgA court terme

Collecte et triage des déchets inertes, transfert à la décharge contrôlée des déchets ménagers en vue de leur utilisation comme matériaux de couverture, ou à une décharge intermédiaire ou finale autorisée par la commune de la région.
pusvert.jpgA moyen terme

Réalisation de centres de collecte et de tri de ces déchets et encouragement du secteur privé à leur recyclage et valorisation ;
Incitation du Ministère de l’Equipement, en particulier, à la réutilisation des déchets recyclés dans ses chantiers, et les organismes publics en général en vue de promouvoir le recyclage de ces déchets.

Publications

publication.jpg

Galerie photos

galphoto.jpg

Colloques et Séminaires

colloque.jpg

Galerie videos